Analyse de la dynamique de l’occupation du sol dans le terroir Kiembara de 1986 à 2015 (Nord de la Côte d’Ivoire)

0
15

1Adjoba Marthe KOFFI-DIDIA, 2Tiécoura Hamed COULIBALY

Résumé :

Situé dans la partie septentrionale de la Côte d’Ivoire, le terroir Kiembara est confronté à de nombreuses mutations liées aux aménagements spatiaux. Pour mieux saisir ces mutations, cet article essaie d’analyser les dynamiques d’occupation du sol dans le terroir Kiembara. L’étude s’est effectuée sur la base de l’analyse diachronique d’images satellites Landsat de 1986, de 2015 et de données collectées à partir de recherches bibliographiques et d’enquêtes de terrain.
Les transformations observées entre 1986 et 2015 se traduisent par l’augmentation des zones d’habitation (6,31%), des surfaces occupées par la végétation (5,84%), des superficies des plans d’eau (0,03%) et des espaces de production des cultures d’anacarde et de mangue (4,10%). La conséquence de cette dynamique spatiale est la réduction des espaces de production des cultures vivrières et du coton (-14,16%). Les mutations agraires constatées résultent aussi du développement urbain, notamment celui de la ville de Korhogo qui gagne du terrain sur les espaces agricoles. Ainsi, l’économie de l’arboriculture et l’urbanisation se combinent pour accélérer les transformations d’une société à dominante rurale.

Mots-clés : Terroir Kiembara – développement agricole – milieu rural – occupation du sol – urbanisation

Abstract :

Located in the northern part of Côte d’Ivoire, Kiembara land is facing many changes related to space development. To better understand, these changes, this article tries to analyze the dynamics of land use in the Kiembara region. The study was performed on diachronic analysis based on Landsat satellite images from 1986 and 2015 data collected from bibliographical research and field investigation. 

The changes observed between 1986 and 2015 are reflected in the increase in residential areas (6.31%); the area occupied by vegetation (5.84%), water surfaces (0.03%) and production spaces of cashew and mango crops (4.10%). The consequences of these spatial dynamics is the reduction of production areas of food crops and cotton (-14.16). In addition, the observed agrarian mutations result from the urban development, including that of the city of Korhogo gaining ground on agricultural areas. Thus, the economy of arboriculture and urbanization combine themselves to accelerate the transformation of a rural prevailing society.

Keywords: Kiembara land – agricultural development – rural land use – urbanization

Plus de publications